• //5

    Sagaie l'étendue promise aux enfants . Abrupte

    A blanc, les douleurs reportés, puisque le cerisier boum si beau qu' on y passe dessous volontiers les volailles et tout l'bordel de la joie ; Et la mémoire.

    Nue, les chars la ville par les artères, cette nuit . Nus mats , du parquet à la fenêtre, parcourir la tresse des veines, pincer le pouls calme la musique . Et ne pas croire au soulèvement , les vitres doubles du confort corrigeant platanes et marronniers en une procession silencieuse , forçaient l'air à poursuivre de longue. L'écran et le reste veilleurs, les corps inflammables ; Vous croqueriez, vous l'auriez rose, ...du dernier étage le cou penché pour voir si l'inquiétude , le réel.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :